Dans le dos des Coachs

 

Les chevaux savent très bien à qui ils ont à faire.

Je me suis maintes fois retrouvée avec un cheval calme, sage et distingué en face de mon moniteur… mais une fois que dernier avait le dos tourné, BIM, c’'était carrément la « fête du slip ». ….

Alors quand votre moniteur vous regarde avec un air incrédule car dans un laps de temps d’une demi seconde, vous avez réussi à mordre la poussière… … Difficile de ne pas croire que le cheval le fait exprès.

 

 

Lire la suite

Ce que nos chevaux pensent

 

Si les chevaux pouvaient parler, il serait probable que nous soyons surpris.

 

Je me suis toujours demandé quel type de discussion pouvaient avoir nos fidèles chevaux le soir, rentrés au box et débarrassés de leurs cavaliers. Dans un de mes anciens clubs, il y avait un cheval dénommé Narvic. Célèbre pour son légendaire coup de dos … Pas sur l'obstacle hein, mais pour te faire tomber,pour t'envoyer faire un petit plongeon dans la boue en plein mois de décembre. C'était sans hésiter le recordman des chutes au centre équestre. Son palmarès était tellement impressionnant que l'allée entière de l'écurie n'aurait pas suffi.

Alors je l'image bien fièrement faire la liste de ses victimes de la semaine devant ses copains de box à ses copains de box programmer ses prochaines ruades.

Lire la suite

Tu sais que tu as un ami cavalier quand ...

Je suis une cavalière passionnée et je pense que maintenant tout le monde l'a bien compris.

Je me mets souvent à la place de mes amis, non-adeptes de l'équitation. Et j'essaie, régulièrement, de voir ce que je leur fais SUBIR chaque jour. Parfois, je me demande d'ailleurs comment ces derniers me supportent toujours.

Lire la suite

L'Echec

 Pourquoi ce thème, me dites-vous ?

 

D'une part, car nous y avons tous été confrontés. Un cavalier peut gagner le premier jour et se retrouver en bas du classement le second. L'équitation, c'est pour le meilleur ET pour le pire !

D'autre part, car j'ai essuyé un échec cuisant récemment. En effet, petite sortie avec Yes en concours complet, sachant que Yes n'était JAMAIS sorti en concours complet. Je pense que vous pouvez aisément deviner la suite : la grosse catastrophe et une élimination douloureuse.

 

Personnellement, des échecs en compétition (ou même au quotidien), je les collectionne. Au menu, des éliminations éclairs, des oublis d'obstacles car je me prends pour la nouvelle chef de piste (bonjour la mémoire), des parcours décevants ou « atypiques », des séances de rodéo drive en plein tour de Hunter...en revanche tout cela sans chutes !! (je touche du bois je touche du bois je touche du bois). Mais bref, de quoi se faire ficher en concours comme une cavalière assez « originale ».

Lire la suite

Nous ne voyons pas les mêmes monstres

Se faire embarquer au triple galop en forêt car un oiseau s'est envolé ?

Un écart soudain devant la bâche sponsor qui est pourtant là depuis des années ?

Un départ en saut de mouton car le vent dans les branches d'un arbre a soufflé ?

Ou bien peut-être un méchant flot prêt à vous attaquer !!

Lire la suite 7 commentaires

Les coachs

 Que ferions-nous, cavaliers, sans nos coachs ?

Et que feraient nos coachs, sans nous, cavaliers ?

(c'est LA phrase philosophique du jour)

 

Nos coachs rivalisent toujours d'imagination pour nous aider à évoluer, comprendre un exercice et avancer. La mise en selle est bien sûr un outil cruel et largement utilisé (Je vais vous épargner la liste des positions incongrues et plus que compromettantes demandées aux cavaliers durant ces séances).

 

.. Comme le GATEAU DE LA CHUTE. Le dicton mythique : une chute ? Un gâteau pour la semaine prochaine. Je pense que les mamans, ou papas, de cavalier en apprentissage se font largement exploités pour leur talent culinaire. Dans certains cours où la moyenne d'âge est plus élevée, sachez que le gâteau se fait souvent remplacer par ...l'APERO. Vous connaissez le proverbe « Monter plein, monter bien » ? .. Sans commentaires...(quoi que, évitez quand même de monter trop plein)

Lire la suite 6 commentaires

Être avec un(e) cavalier(e) - mode d'emploi 3

 

1 – Et s’ils étaient deux ?

 

 

Les deux articles précédents se sont concentrés sur les couples avec un cavalier et un non initié ...qui aurait tendance à légèrement subir notre passion. Mais si les deux amoureux sont tous deux cavaliers, ça change la donne !

Imaginez... Adieu les querelles  lorsque madame rentre tard à cause de son cours de mercredi soir. Adieu les conflits lorsque monsieur part en concours tout le week-end. Adieu les engueulades  lorsque madame s'achète des étriers qui font le prix du loyer.

 

En revanche, d'autres situations sont tout à fait possibles !

S'engueuler car « Mon cheval est clairement meilleur que le tien … et il est carrément plus beau », ou bien « Laisse tomber chéri, j'ai mon galop 7 et pas toi », mais encore « Tu n'y arrives pas ? Pourtant quand j'ai monté ton cheval, il le faisait très bien gnéhéhé ».

Lire la suite 2 commentaires

Être avec un(e) cavalier(e) - mode d'emploi 2

 

1 – Le mythe de la cavalière...ou pas

 

Qui n'a pas rêvé d'une belle cavalière (ou d'un beau cavalier..miam) en tenue moulante et brillante, les cheveux aux vents montant sur un destrier sauvage, délivrant le doux parfum de la rosée du matin ?

La réalité peut parfois être … surprenante.

Eh oui, je risque de casser un mythe mais... non, les cavalières ne chevauchent pas de licornes, ne font pas des cacas arc-en-ciel et ne sentent pas la rose après une bonne séance de mise en selle. Et juste un petit détail, quand on rentre d'un cours bien corsé, on a envie de manger des PÂTES, des PIZZAS ou des HAMBURGERS (la tartiflette en hiver peut être une option!)...

Vous pouvez oublier la salade.

Lire la suite 6 commentaires

Être avec un(e) cavalier(e) - mode d'emploi 1

 

1 – Un(e) cavalier(e) a toujours un emploi du temps bien chargé :

 

 

Pas besoin d'être ministre pour avoir un emploi du temps plein à craquer, il suffit d'être cavalier !

 

Entre les cours d'équitation, les heures de préparation avant et après les cours, les concours le dimanche et parfois même du vendredi-samedi-dimanche, les sorties diverses organisées par le club, les fêtes du club, les salons du cheval à tout va, les soirées avec les copains du poney, les entraînements, les Championnats de France, les Championnats Amateurs pour ceux qui sont très très très forts, les visites chez le véto, les passages des galops … Je me demande si on a même encore le temps de respirer  !

 

Bref vous voulez prévoir des vacances avec votre conjoint/e cavalier/e ? Demandez-lui 1 an à l'avance, c'est plus sûr.

 

Lire la suite 8 commentaires

La Plage - Episode 2

 

La plage …. Le RETOUR !!!!!

 

(Pour ceux qui n'avaient pas vu le 1e épisode, voici le lien ! : http://pompinette.jimdo.com/2016/04/26/yes-fait-trempette/

Eh oui, car même si Météo France nous a prédit (à raison) un dimanche pourri et pluvieux, le centre équestre de Segré n'est peuplé que de cavaliers 'warriors' qui sont prêts à affronter vents, chutes, et marrées ...pour galoper comme des tarés ! (Grande maturité je l'avoue …).

 

Nous avons survécu au froid

Nous avons survécu à la pluie

Nous avons survécu au crottin (oui oui, je ne vais pas tarder à vous expliquer)

Nous avons survécu aux attaques des kite-surfs

Nous sommes allés …... à LA BAULE !

 

Lire la suite 2 commentaires

Mise en quoi ?

 

Tout cavalier digne de ce nom est forcément passé par la « Mise en selle ».

 

La Mise en selle …. objet de torture non identifié largement utilisé par nos chers moniteurs. Il faut souffrir pour être bon cavalier, parait-il ! Et bien avec ça, on est tous servi !!!

Chaque cavalier fait une tête abominable quand il sait que le thème du cours, c'est du dressage sans étriers. Eh oui les cocos, ça va vous faire les cuisses et les abdos !

 

Franchement, il faut se rendre à l'évidence. Nos moniteurs sont tous des sadiques !

 

Cela ne peut être autrement. Ça se voit dans leurs yeux. Ils jubilent de nous voir souffrir et rebondir sur la selle...et accessoirement, ils se foutent de nous pendant une heure. Tout prétexte est bon à prendre pour nous martyriser encore plus. C'est pourquoi tout cavalier, durant cette heure de persécution, doit rester soudé avec son équipe !!!! On souffre ensemble youpi, quelle joie ! En revanche, faut pas déconner, la solidarité s'arrête tout de suite si quelqu'un lâche l'exercice avant le décompte. Lui, on le déteste tous.

 

Lire la suite 3 commentaires

L'amour "vache"

 C'est la rentrée !!!!!!!

Qui dit rentrée dit ….. Retour des poneys et des cours d'équitation !!! (Il est clair que l'on ne parlera pas dans cet article de sujets douteux type le retour du boulot, la rentrée des gosses pour ceux qui en ont et les futures nuits blanches à cause du stress!).

 

Nooon, pour mon retour nous allons parler d'un sujet « bisounours » !

L'amour du cavalier pour son cheval.

Ah oui ...car on est clairement amoureux. On a des photos de notre fidèle compagnon accrochées partout dans notre maison (plus que celles de notre propre famille!), on accourt dès que possible pour aller le rejoindre, on se fait un sang d'encre quand il ne va pas bien, on aime pas le partager ...ça m'a tout l'air d'une relation de couple tout ça !

 

Bref, on les chérie nos équidés. On les AIME. Parfois ils nous le rendent bien. Mais parfois … ils ont une curieuse façon de le montrer. On va appeler ça l'amour « vache ».

 

Car franchement...quand il pleut à torrents et que tu t'enfonces dans la boue jusqu'aux genoux pour aller chercher ton cheval au pré, que tu lui as acheté une beeelle couverture toute neuve, toute mimi, qui t'a coûté un mois de salaire pour qu'il soit bien au chaud ; et que tu le retrouves au fond (évidemment, sinon c'est trop facile), avec de la boue et du crottin jusqu'au bout des oreilles et ta couverture en lambeau dès le premier jour (Notre petit Yes est passé maître en la matière)... si ça, ce n’est pas de l'amour « vache » !

 

Lire la suite 4 commentaires

Les chevaux de mes rêves

 

Aaah le cheval … je rêve de pouvoir en posséder un, rien qu'à moi, depuis que j'ai 10 ans.

Combien de fois j'ai imaginé galoper sur le cheval parfait, formant un couple absolument idyllique, magnifique, magique, épique ! Et je vais arrêter les synonymes en « ique ».

 

Mais le cheval de mes rêves a évolué au fil des années. Eh oui, à chaque âge son aspiration, son idéal ! Alors, commençons par le commencement. Le premier cheval de mes rêves (je retire Spirit l'étalon des plaines de la liste, c'est trop facile) fut tiré d'un célèbre magazine de poney. Magasine qui a bercé l'enfance de nombreux petits cavaliers. J'ai nommé CHEVAL STAR !!!

 

Je préférais évidemment les histoires illustrées à la fin de ce dernier. Et je me souviens de l'une d'entre elles en particulier.

 

L'histoire de deux gamines qui trouvent deux chevaux abandonnés, dont un dénommé FIASH. Elles les adoptent, mais ces derniers se barrent toutes les nuits pour creuser des trous bizarres n'importe où, même dans le jardin du voisin. Un jour, ils creusent jusqu'à trouver des fouilles, on se rend compte que c'est un char datant des Romains et qu'il appartient à leur ancienne propriétaire, une nana super forte qui gagne des courses de chars et qui s'est fait tuer par un homme jaloux de sa supériorité, goujat !. Oui, tout est normal, les chevaux sont tout simplement revenus à notre époque pour que leur propriétaire morte depuis des années-que-je-ne-compterais-pas soit enterrée dignement … ou exposée dans un musée (ouais ouais). Les chevaux disparaissent et se réincarnent en poulain une année plus tard. Bon, on va pas juger le scénario hein.

 

BREF, j'étais absolument fan de FIASH ! Je rêvais d'avoir exactement ce poney et de sauter des obstacles ÉNORMES avec lui (c'est à dire, à cette époque, des croix de 30cm).

 

Lire la suite 9 commentaires

Say hello to the cross-country

 

Nous revoilà pour un nouvel article orienté sur le sujet du …. cross !

 

Aaah le cross... Discipline qui fut bien longtemps ma peur noire, mon ennemie redoutée. Je me souviens d'avoir passé il y a looooongtemps (je n’ai pas envie de dire il y a 10 ans … mais quand je calcule on s'en approche ...AIE) mon cross du galop 5, complètement embarquée pendant la totalité de mon tour.

 

Le cross ne m'a jusque là jamais réussi. J'ai eu de nombreux déboires avec Erton (Pour ceux qui ne se rappellent plus de Monsieur-au-caractère-bien-trempé, voici le lien de l'article qui a été réalisé il y a quelques mois : http://pompinette.jimdo.com/2016/02/05/un-caract%C3%A8re-bien-tremp%C3%A9-erton/).

Il m'a envoyé au tapis dès mon premier CCE en faisant une magnifique volte-face en plein galop. Je me suis mangé la haie en pleine face.

 

Lire la suite 3 commentaires

Yes fait trempette

 

Il y a quelques semaines, j'ai réalisé un de mes rêves de cavalière (autre que posséder un cheval et concourir aux Jeux Olympiques). En effet, nous sommes partis avec le centre équestre.... à la plage !!! Qui dit plage dit … galop à pleine vitesse !!

 

Commençons par le début. Nous étions un bon groupe de 15 cavaliers...tous surexcités et impatient d'aller pleins gaz. Il était évident que si nous partions à fond les sabots tous ensemble, la course allait très vite dégénérer, entre ceux qui perdent le contrôle de leur monture, ceux qui tournent à gauche ou à droite pour s'arrêter, et ceux qui ont déjà fait un plongeon incontrôlé dans la mer (si si c'est arrivé).

 

Bref, prudence oblige, nous nous sommes séparés en plusieurs groupes afin de limiter les dégâts. Marion, notre très chère monitrice, nous a prié de partir doucement pour ces premières courses et donc de rester au petit galop.

 

Lire la suite 4 commentaires

Les chutes - Partie 2

 

Comme promis, voici la suite de l'article «  les chutes »  ! (Pour la première partie : http://pompinette.jimdo.com/2016/03/19/les-chutes-partie-1/ ). Il faut dire que l'on pourrait encore continuer longtemps, tant les chutes peuvent être nombreuses dans la vie de cavalier !

Dans la catégorie « originale », je nomme :

 

N°1 : La voltige extrême .. ou dignité, au choix

Vous savez, la fameuse chute à pieds joints. Genre tout était prévu, je suis un pro de voltige équestre.

Lire la suite 2 commentaires

Les chutes - Partie 1

 

On dit que pour être un bon cavalier, il faut avoir fait au moins une centaine de chutes. Pour ma part, j'ai arrêté de les compter.

 

Aaah les chutes, toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Cela dépend de la créativité du cavalier, du cheval ...et du moniteur, lorsque celui-ci possède une imagination florissante afin de nous proposer des exercices toujours plus périlleux (sans les étriers, sans les mains, saut à crue et j'en passe).

 

Comme vous étiez tous très inspirés (www.facebook.com/blogpompinette ), j'ai décidé de séparer l'article en deux parties. Trop de chutes à dessiner !

Commençons par les bases, les classiques, avant de s'approcher des chutes plus originales.

 

 

N°1 : La Catapulte.

 

Expérimentés par tous les cavaliers montant un cheval puissant et explosif. Elle est impressionnante (surtout pour ceux qui regardent)...et elle peut faire mal !

Lire la suite 3 commentaires

Escapade au Canada

 

Au début de l'année, je suis partie en Alberta dans un ranch pendant un mois. Culture cow-boy et esprit Far West au rendez-vous ! Travaux dans les champs, chercher l'or dans la rivière (si si je l'ai fait … pour ce qui est de devenir riche en revanche, on repassera), balade à cheval au sein des terres au coucher du soleil, tout y était.

 

Dont un superbe Pinto nommé Dax. Le cheval que l'on rêve tous de monter pendant un séjour dans un ranch. Fort, libre, sûr de lui et courageux, la totale quoi. Bon, il était aussi très têtu et caractériel … mais c'est ce qui faisait son charme.

 

Lire la suite 5 commentaires

Le p'tit nouveau

 

Jusque là, je vous ai parlé des chevaux qui m'ont marqué en tant que cavalière, de mésaventures diverses et variées, mais je ne vous ai pas encore parlé de LUI. Lui, c'est Yes ! (oui je sais, je suis abonnée au nom chelou et bizarre, je n'y peux rien). Un magnifique petit pur-sang...

Lire la suite 7 commentaires

Le Séducteur

 

Cet article est une deuxième dédicace, au cheval que j'ai monté pendant plus de 2 ans et durant mes études.

 

Aaah ce cheval..soyons honnêtes, au début je l'ai détesté de tout mon être .. et puis j'ai appris à apprivoiser la bête. Il se nommait (et se nomme toujours) «  Séducteur » . La classe pas vraie ?

Je peux vous garantir l'effet instantané en concours lorsque j'arrivais sur la piste et que l'on nommait au micro mon fidèle destrier (et soit dit en passant, Thomas s'est clairement foutu de ma gueule en apprenant son nom).

 

Séducteur était ce que j'appelle un « mal aimé ». Soyons clair, il foutait la trouille à tout le monde, moi compris. Pourquoi ? Car il détenait fièrement le record de chutes de tout le club ! Son coup de dos pendant l'hiver était fatal. Il avait la fameuse technique du quadruple saut de mouton … atterrissage dans la boue garantie...

 

Lire la suite 5 commentaires

Envers et contre tout !

 

C'est bien connu … les cavaliers ne sont pas des sportifs comme les autres. Les cavaliers ont une sorte de passion, d'obsession du cheval. Soyons clairs, c'est carrément une drogue, on a besoin de notre dose journalière... On ne fait pas les choses à moitié ! C'est tout ... ou rien.

 

Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, on est toujours présent.

 

Ce dicton s'applique également à d'autres contraintes. Les dents de sagesse par exemple, difficulté énorme car tu es shooté aux antibiotiques et reste cloîtré chez toi, ayant une tête de hamster. Cette situation m'est arrivée il y a deux semaines.

Lire la suite 3 commentaires

Cavalière de concours ... ou pas

 

Aaaaah ...cet article parle certainement de mon pire parcours en concours jusqu'à présent.

 

Je vous l'ai déjà dit, je suis loin d'être la superble-cavalière-trop-forte-qui-rafle-les-podiums. J'ai longtemps lorgné sur mes coéquipières, avec une petite pointe de jalousie avouons-le, qui brandissaient leurs lots et flots après un classement.

 

Ce parcours date de peu. Premier concours de la saison à la suite des championnats. J'avais fait, avec une grande fierté, mes premiers championnats de France en hunter avec un destrier dénommé Luron. Et pour une fois, je ne m’en étais pas trop mal sortie (pas de chute, pas de refus, pas de cascade bizarre devant tout le monde … non cette fois, j'avais réussi a rester calme OUF) .

 

Je me disais «  tu as fait les championnats, les autres parcours vont maintenant te paraître faciles » … quelle naïveté, c'était sans compter mon exceptionnel don pour les acrobaties.

 

Club 1 hunter à « domicile », tout le club était présent. Il faisait beau, chaud, bref il y avait foule devant la carrière de concours. La détente se passe bien, MERVEILLEUX, j'arrive confiante sur la piste en mode « c'est le parcours de ma vie mon gros ».

 

Je m'élance au galop avec témérité sur le premier obstacle, et là … là ….

 

La fameuse Georgette … et oui, celle que tout le monde déteste et qui fait beaucoup de dégâts. Celle ou te jette en avant en te prenant à moitié l'encolure de ton cheval dans la tronche avant même que celui-ci ait pu commencer à sauter la barre.

 

Résultat, Luron a été gêné pour sauter et lance ses antérieurs en plein milieu de l'obstacle. Bloqué, coincé, impossible de bouger. Les ramasseurs de barres accourent à ma rescousse afin de démonter l'obstacle autour de moi pour que je puisse sortir … et recommencer tout mon parcours sous l’œil hilare de tous les spectateurs … et désespéré de mon coach.

 

Je crois que je n'ai jamais eu autant envie de m'enterrer vivante, de déménager, de partir faire un tour du monde ou je ne sais quoi pour fuiiiiiire le plus loin possible cette scène dramatique. Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon j'aurais rendu millionnaire les pompes funèbres.

 

Lire la suite 4 commentaires

Un caractère bien trempé - Erton

 

Cet article est une petite dédicace au premier cheval qui a marqué ma vie (rien qu'ça!).

 

Le premier cheval c'est comme le premier amour avec un grand A, le big love quoi ! On rêve de lui tous les soirs, on construit des projets (les bons vieux championnats de France par exemple), on va le voir le plus possible, on a du mal à le partager … on est presque en couple quoi …

 

Son nom est Erton, un grisou au caractère bien trempé. Du moins au box, car au pré avec ses congénères c'était celui du genre à se faire bizuter si vous voyez ce que je veux dire.

 

BREF, Erton avait un vrai caractère de cochon ! Si bien qu'il effrayait tous les petits avant même qu'ils soient parvenus à son box. En effet, il était très fort pour t’accueillir avec le regard-de-la-mort-qui-tue et les dents qui grincent.

 

 

Il était capable de faire ça …

Lire la suite 3 commentaires

Les chevaux auraient-ils parfois des réactions bizarres ?

 

Tout cavalier de ce nom le sait ..Le cheval est un être imprévisible, qui suit son instinct de proie.

 Donc, nombreuses sont les réactions disproportionnées. L'approche de l'hiver me donna un bon exemple.

 

Bona, une jument de mon ancien club, est craintive. Elle n'aime pas les obstacles, elle n'aime pas tous les trucs qui bougent prêt de sa tête, elle n'aime pas les objets de couleur et déteste également toutes les petites bébettes qui peuvent lui courir après.

 

...mais SURTOUT … ce que Bona n'aime pas …

 

Lire la suite 5 commentaires

Nouveau club, nouvelles mésaventures

 

Me voilà de retour ! Pour une mésaventure fraîche d'une semaine environ.

 

Rappelons le contexte. Je m'installe dans un nouveau club et cherche une demi-pension sur un cheval (pour les non-initiés, demi-pension = location). Un propriétaire me propose d'essayer sa jument. Jument qu'il a fait naître et qui est un véritable petit cheval de sport. Comparée aux chevaux de club que l'on pourrait assimiler à des 206, cette jument est une Ferrari.

 

Lire la suite 3 commentaires