Les Essais

 

C'est un fantasme depuis tant d'années ...et aujourd'hui … le moment est enfin venu …

 D'avoir MON PONEY. À MOI (non ...je ne crie pas)...Enfin, un poney d'au moins 1m60 tout de même, un cheval quoi.

 Dur labeur que de remplir cette tirelire afin de financer ce doux rêve !! J'espère que le vendeur aime la monnaie, ça fait 15 ans que j' économise., gni hi hi (rire diabolique).

 Mais lorsque l'on est prêt et qu'on a les cartes en main..pas facile de trouver botte à son pied !

 

Car, lorsque tu débarques dans un club que tu ne connais pas, que tu te fais relooker par toute la cavalerie de 'Lolita malgré moi' et que tu montes devant tout un public à l'affût du moindre faux pas... l'ANGOISSE est là.

Dans mon cas, ma plus grande crainte est que le propriétaire trouve ma monte CATASTROPHIQUE. Du genre … « Elle est sérieuse la ptite dame ? Elle n’avait pas dit qu'elle avait un galop 7 ? » ...Et qu'il me fasse descendre, ou qu'il se prenne un fou rire lorsque je déguste un taxi avec sa monture. Ou bien que je fasse un joli glissé-non-désiré dans le sable avant de m'étaler à ses pieds.

 

Et pire, comment réagir lorsque l'essai tourne au vinaigre et que le cheval fait de la mayonnaise !

 La semaine dernière, le cheval que je suis allée voir m'a LITTÉRALEMENT embarqué. Je suis même descendu après avoir ….trotté.

Le MALAISE. Je tentais vainement d'arrêter la bête qui s'acharnait plutôt sur le piaffé ou la pirouette.

 

Les essais, c'est aussi des rencontres surprenantes avec ...les vendeurs.

Surtout avec ceux qui prennent quelques initiatives et qui te proposent une jument immense d'1m75, alezane, à plus de 15 000€ alors que tu as demandé un petit hongre noir rikiki à moindre prix.

 

 

Et lorsque tout cela est passé, et que tu penses avoir trouvé le bon...

 

Il y a ...la fameuse visite véto. Qui est une épreuve pour l'acheteur, le vendeur ET le cheval. Imaginez la scène .. Un grand cheval d'1m70 qui a peur du … repose sabot pour les radiologies. Afin de ne sauver l’œil de mon vétérinaire d'éviter toutes blessures de Guerre... Une seule option possible, le SEDATER. Et brûler son portefeuille avant de recevoir la facture.

 

 Je comptais vous annoncer à la fin de cet article que mon cheval était bel et bien arrivé par la cheminée le soir du 24 décembre. Malheureusement, après quelques péripéties, le cadeau de 600kg sera pour plus tard . Au plus grand soulagement de Thomas ...et de ma cheminée ;)