Les chevaux de mes rêves

 

Aaah le cheval … je rêve de pouvoir en posséder un, rien qu'à moi, depuis que j'ai 10 ans.

Combien de fois j'ai imaginé galoper sur le cheval parfait, formant un couple absolument idyllique, magnifique, magique, épique ! Et je vais arrêter les synonymes en « ique ».

 

Mais le cheval de mes rêves a évolué au fil des années. Eh oui, à chaque âge son aspiration, son idéal ! Alors, commençons par le commencement. Le premier cheval de mes rêves (je retire Spirit l'étalon des plaines de la liste, c'est trop facile) fut tiré d'un célèbre magazine de poney. Magasine qui a bercé l'enfance de nombreux petits cavaliers. J'ai nommé CHEVAL STAR !!!

 

Je préférais évidemment les histoires illustrées à la fin de ce dernier. Et je me souviens de l'une d'entre elles en particulier.

 

L'histoire de deux gamines qui trouvent deux chevaux abandonnés, dont un dénommé FIASH. Elles les adoptent, mais ces derniers se barrent toutes les nuits pour creuser des trous bizarres n'importe où, même dans le jardin du voisin. Un jour, ils creusent jusqu'à trouver des fouilles, on se rend compte que c'est un char datant des Romains et qu'il appartient à leur ancienne propriétaire, une nana super forte qui gagne des courses de chars et qui s'est fait tuer par un homme jaloux de sa supériorité, goujat !. Oui, tout est normal, les chevaux sont tout simplement revenus à notre époque pour que leur propriétaire morte depuis des années-que-je-ne-compterais-pas soit enterrée dignement … ou exposée dans un musée (ouais ouais). Les chevaux disparaissent et se réincarnent en poulain une année plus tard. Bon, on va pas juger le scénario hein.

 

BREF, j'étais absolument fan de FIASH ! Je rêvais d'avoir exactement ce poney et de sauter des obstacles ÉNORMES avec lui (c'est à dire, à cette époque, des croix de 30cm).

 

 

Et puis FIASH m'a passé. Et comme beaucoup d'autres, je me suis concentrée sur les pur-sang arabes. L'évidence absolue ! Qui n'a pas rêvé de monter un arabe noir à moitié sauvage dénommé Blackie ou Black ? Je voulais galoper dans le sable, à crue, sur un arabe noir comme l'ébène que j'avais, bien évidemment, réussi à dompter moi-même.

 

 

Et puis j'ai encore changé d'avis ! Je suis ensuite partie sur le frison, un cheval qui est, en effet, l'inverse du pur-sang arabe. Une vraie obsession de la robe noire, en revanche, je l'avoue ! Je me voyais à cheval, faisant du spectacle en liberté devant un tonnerre d'applaudissements (c'est beau de rêver hein?).

 

 

Mais ce n'est pas fini. Je me suis orientée quelques temps après sur … le cheval de trait ! Eh oui ! Leur bouille de nounours m'ont toujours fait craquer, et comme ils sont souvent de gros patous adorables, l'idée de m'en acheter un me séduisait. Mais je pense que le cheval de trait, ça sera pour plus tard. Quand j'aurais 70 balais et que je serais toute ratatinée. Ou quand je serais riche, au choix.

 

 

Devinez-quoi ? J'ai encore changé d'avis par la suite (il paraît que ce sont les idiots qui restent bornés). J'ai donc ensuite pensé à un classique. Un magnifique pur race espagnol, majestueux, royal sur les carrés de dressage. Monter en toute légèreté, avec un cheval à la robe de feu...ou la robe noire (je sais, une véritable obsession).

 

 

Et puis …et puis je me retrouve avec un pur sang réformé des courses dénommé Yes. RIEN À VOIR. Comme quoi le cheval que l'on aime, il nous tombe dessus et puis c'est tout. Il n’est pas noir, il n’est pas isabelle, ce n’est pas un as de l'obstacle ou de dressage, il est tout gringalet.... mais je l'adore quand même ! 

Et vous, quels étaient les chevaux de vos rêves ?

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    Matou (lundi, 04 juillet 2016 13:52)

    Pour moi ç'a toujours été un cheval de trait. Un franche-montagne ou un comtois (races quasi- inconnues) et de robe alezan crin lavé, ou chocolat (robes quasi-inconnues) avec lequel je pourrait faire de l'équitation camarguaise et du TREC (disciplines quasi-inconnues) !
    Mais je n'ai toujours pas mon propre cheval, et le loulou que je monte en concours et sur lequel j'ai craqué dans mon club est un petit PFS (race archi-connue) et de robe baie (robe archi-connue), qui est un traumatisé des sorties en extérieur, et que je sors donc en CSO (discipline archi-connue)...
    Bref tu as raison, on ne sais jamais ce qui peut nous tomber dessus, et c'est parfois très éloigner de ce qu'on imaginait !

  • #2

    Cathy (vendredi, 02 septembre 2016 19:52)

    bonjour !
    le cheval de mes rêves enfant, était un petit cheval, de robe claire, blanc immaculé, à l'image de Crin Blanc. Je rêvais de ce cheval expressif, fougueux, les naseaux et crins dans le vent. Je rêvais d'une relation complice et forte avec ce petit cheval... Puis, j'ai eu la chance de croiser la route d'un éleveur de chevaux Pur sang arabes vers mes 20ans. Les buveurs de vent ... On dit souvent que les essayer c'est les adopter à jamais ... je ne jure que par eux désormais ! Mon royaume pour un cheval ! ou Le paradis réside entre les oreilles du cheval arabe ... Les années passèrent et lorsque j'ai eu 30 ans, je me suis dit que rêver ne suffisait pas et qu'il fallait les vivre, ses rêves ! Alors j'ai franchi le pas et décidai d'aller à la rencontre de Bélem, devenu mon petit cheval Pur sang arabe gris (plus blanc que gris... ) qui a aujourd'hui 7 ans . Il est mon rêve éveillé de douceur , de sensibilité, de finesse, de robustesse, d'endurance, de générosité, se laissant apprivoiser quand il le décide ! Je l'aime !

  • #3

    johanna (mercredi, 05 octobre 2016 16:26)

    Super j'ai adoré car mes chevaux de rêve ressemblaient aux tiens : Arabe noir comme Black, cheval espagnol, frison noir évidemment. Après j'ai fait un stage dans l'éco-pâturage, c'est devenu le camargue. Et j'ai fait du western, et là ce fut le quarter, j'en ai deux du coup dont un alezan couleur feu comme Flamme le rival de Black mais je ne l'es ai pas choisi pour leur couleur. Mais je trop heureuse d'avoir un cheval de cette couleur. Quand je regarde la couverture de mon livre d'enfance "Flamme et l'Etalon Noir", je suis trop fière de me dire que j'ai "Flamme" :-)

  • #4

    dadouninette (lundi, 14 novembre 2016 22:20)

    Pour moi le cheval de mes rêves je l'aurai rencontrer en venant à l'équitation puisque j'habite loin de mon centre équestre je viens à pied donc je suis sur le chemin de l'aller je marche tranquillement je chantonne et tout d'un coup je vois un magnifique paint horse au yeux bleus, gris paumellé sellé avec de magnifiques accessoires bleu en train de sautée des fausee , galoper , sans s'arrêter puis un nom qui me sort part la tête "LUCKY" ! Le magnifique cheval hongre c'est directement arrêté des que j'ai prononcé ce simple mot.. Je m'approcha mais il était crintife mais c'est finalement laisser attrapé. J'ai vu sur ce tapis des poches je les ouvre et j'aperçois un carnet (aisse le sien je ne le sais..) dessus il était écrit 'Lucky,Lucky Sun Shay' . Je regarde la photo sur les papier américain, c'est bien lui ! La question que je me suis poser d'elle le début et il abandonné ? Du coup je les adopter et il est devenu :

    MON MEILLEUR AMI !

  • #5

    Clara (dimanche, 27 novembre 2016 23:43)

    Hello Pom's,

    Haha j'adore tes histoires, tes dessins... Bravo une belle artiste !!! Mais ou est passé Erton? Le cheval gris, grincheux mais au fond adorable hihi !
    Bisous et bonne continuation

  • #6

    Maëva (mardi, 03 janvier 2017 05:14)

    Pour ma part j ai toujours rêvé d un cheval bai avec une crinière bien fournie. La race m importait peu par contre. Et finalement ma jument m doit avoir des origines appaloosa avec une couleur de robe que je n' arrive pas à déterminer (sur ses papiers il est inscrit bai mélangé mais pour être mélangé il est mélangé

  • #7

    Charlotte (lundi, 10 avril 2017 11:20)

    Pour moi au début j'aimais les haflinger... �

    Par la suite les PSAR

    SF

    Paint..

    Quarter..

    Et j'ai acheté un connemara ^^

  • #8

    Fanny Ruelle (mardi, 20 juin 2017 14:00)

    Et moi je suis morte de rire à lire vos articles si bien vus ! XD
    Moi aussi je lisais Cheval Star quand j'étais petite, et puis je suis devenue illustratrice pour eux XD
    Eh oui, le cheval de nos rêves change au fil de la vie, l'important c'est d'être heureux(se) avec celui qu'on a choisit :)
    Bonne continuation !
    Amitiés cavalières :)

  • #9

    fontaine (samedi, 07 octobre 2017 11:13)

    Mon rêve il me semble bien que c'était une robe pie! (Domino, dans un poney club de mon enfance...) et quelques dizaines d'années plus tard ..bah j'ai 3 gypsy cobs (tous les 3 pie noir et blanc) et ce sont les plus beaux culs de mon quartier!!!

  • #10

    Capu (lundi, 21 mai 2018 15:09)

    Ah ah j’adore j’ai eu exactement les mêmes “phases ” et après j’ai cherché à avoir mon propre cheval mon club voulait que je prenne un espagnol, une copine m’a conseillé de prendre un camargue, mon oncle un barbe et moi je voulais un lusitanien, et tous voulaient qu’il soit hongre minimum 7ans... eh bah finalement j’ai flashe sur un petit étalon pur sang anglais de 3ans �